Lorsque tout est contre tout…..Mise au point personnelle # 2   2 comments


Resalut!! j’savais que je continuerais hé hé.

Petite parenthèse….   J’me fais dire souvent, “ça parait pas que tu as des limitations.” Ayant du mal à les accepter, si je suis tout croche dut soit à l’humidité qui me tue ou simplement les douleurs plus intenses. Je reste chez-moi, je sors dans ses moments par nécessités seulement. De plus, oui, je vais aller t’aider à déménager et je serai une semaine sur le derrière par la suite. Si cela empire pas ma condition…

 
J’ai eu ma rencontre avec mon docteur, j’ai 1 hernie visible par le commun des mortel à l’œil sans aucune connaissances spéciale en santé sur ma résonnance magnétique, une 2ème qui a en fait a sortie entre mes vertèbre en quelques sorte par en avant, facétaire qu’on dit et une
suspicieuse pour mieux jouer sur les termes……

Hahhahahaha!!!!!  Un certains médecin m’a dit:

-Monsieur, vous avez un nerf ou muscle d’enflé et peut-être déplacé, prenez ces relaxants musculaires et dans quelques jours, vous serez mieux… Wow!!

-Pas de prises de rayons X? ou je sais pas quels tests possibles pour voir au juste ce que j’avais pour avoir paralysé partiellement et ayant des douleurs qui rendrait agressif bien des gens…

Il me répondit que c’était lui le médecin et j’avais pas les connaissances pour le contre-dire……

J’me permettrais de lui suggérer de bien dormir, de se faire une mise à jour de ces connaissances ou toute moins, les mettre en pratique avec le titre qui lui est permis de pratiquer, de se servir de sa logique, un sourire de temps en temps ça tue pas tant qu’à dire ce que j’pense!!!!

Je mettrais même ma main au feu, la droite, je suis droitier mais c’est elle qui est la plus affectée et la plus, sans sensibilité en surface. :p
Qu’avoir entré en ambulance, j’aurai été diagnostiqué autrement vu que les ambulancier et ambulancière 😉 aurait diagnostiqué surement avec plus d’intérêts et de professionnalisme!!

Sur cela, suite à quelques rencontres rapprochées, Je dois donné à César ce qui lui revient qu’on dit? Mon médecin m’a offert une disponibilité comme jamais j’ai eu et que je crois ravoir un jour…..

-Jeune homme, qu’il m’avait dit mon médecin si la mémoire est bonne, en général, 95% des gens s’en sorte avec aucune séquelle ou très peu.
Il m’a référé en urgence à des soins en physiothérapie avec des anti-douleurs et des relaxants musculaires.

J’eus une évaluation avec une physiothérapeute et une ergothérapeute ( Bleeh, les manipulations vertébrales……) pour avoir de séances du lundi au vendredi pendant plusieurs mois.

Mes douleurs s’avaient amoindrit avec les exercices et traitements diverses tous les jours de la semaine, semaine après semaine en me renforcissant physiquement vu que j’ai atrophié certains muscles par manque de mouvements dut à l’inconfort de la douleur parfois intermittentes et parfois si intenses…. Ce qui me tourna vers mon médecin pour lui demander de soit changer ou simplement augmenter ma médication. Après plusieurs mois d’essais de diverses médicaments pour en venir à avoir moins de douleurs physiques.

Dans les mêmes temps, j’ai passé quelques résonnances magnétiques, des tests avec électromyogramme, j’ai rencontré un neurochirurgien qui m’a mentionné que mon problème était à 95% du temps opérable mais qu’avec le temps que j’ai eu ma paralysie partielle et la consultation, il m’a suggéré de retourner chez-moi et de profiter de ma condition de vie avec ses séquelles et limitations tout de même acceptable du dire des spécialistes de la santé.( acceptables mes founnes…..Je les acceptent à peine après 7 ans..) car il préfère opérer un patient en chaise roulante pour le délivrer d’elle mais pas l’inverse. il m’a diagnostiqué, inopérable vu que les chances étaient d’avantage pencher vers des complications que des améliorations.

J’avais mes séances de physiothérapie, de la formation sur des exercices de relaxation, de positionnement, de conditionnement physique et une connaissance de mon système nerveux en général mais surtout tout le mécanisme d’ossature qui s’y rattache. Je suis vis mes traitements en physio jusqu’au jour où on m’annonça que je plafonnais ma condition optimale en quelque sorte mais que je pouvais continuer mes traitements vu que cela m’aidait grandement à apaiser les douleurs et m’enlever par-dessus tout la pression de mon poids sur mes vertèbres.

Je tiens tout particulièrement à remercier celle qui m’endura pendant des mois de séances à s’occuper de moi professionnellement avec un approche très humain !!!!   MERCI! xx

J’opta pour laisser ma place au suivant surtout que je savais qu’il y avait une liste d’attente de plus de 800 personnes dans le temps, on parle de 2005-2006 à peu près……
Bizarre qu’on coupait des heures et des postes en physio dans ces temps….. Pffffff…. Merci la direction, les ministères diverses pour vos merveilleuses compressions!!!!!!!

Avec le temps, la médication rendue un “cocktail Molotov” pour ma santé morale, mentale et même physique.

Cette médication m’amena à me rendre muet face au douleurs sur le point médical qui est malheureusement coutume dans le système de santé. Je m’explique!

Si on se met dans le jeu de l’inverse, que je soit le système de santé, il y a un individu non-opérables avec des douleurs qui demande de les diminuer ou les atténuer si possible sans l’opérer. Le rendre moins endolorit médicalement parlant grâce à la pharmacologie. En bon Québécois, on dit: Le gelé comme une bine assez pour qui se la ferme et il passe à un autre palier gouvernemental……..

Sur ce point, je dois surement faire partis du 95% des gens qui sont changés de paliers Gouvernementaux. Je dois admettre que ce pourcentage, je ne le cerne pas trop dans les faits……

Aux fêtes 2008, j’eus la nouvelle que mon Médecin a fait un ACV….

Sans “médecin de famille”, vous ne pouvez pas vous imaginer combien c’est compliqué d’avoir des soins……… Voir IMPOSSIBLE!

Rendu à ce temps, j’étais rendu au stade de ne pas me sentir un être à part entière… Le sentiment d’être rendu un boulet pour moi-même, pour mes proches et pour la société. j’étais rendu bas pas à peu près dans mon estime personnelle….
On me démontra que j’étais un être à part entière, physique et moralement. Je sais que bien des gens en santé à 100% ne font pas la moitié de ce que je fais en limitation mais les autres ce sont les autres, s’il sont bien là-dedans, tant mieux pour eux.

Je suis de tempérament assez turbulent à mes bonnes heures, les premiers temps pogné entre 4 murs en attente des tests ou résultats fut toute un défie pour moi.

Tout ces évènements m’ont amener à me renfermer sur moi-même à la longue jusqu’au jour où mes proches m’ont fait savoir qu’ils connaissaient le Frank d’avant la paralysie, pas celui donc j’étais rendu en ces temps, soit environ en fin 2008

J’étais rendu à m’acheter de la boisson en conséquence que si de la visite imprévisible arriverait, de pas en manquer, si aucune visite ne se présentait, je buvais toute la fameuse bière, je parle de 12 à 18 bières par soirée………. 

Du jour au lendemain, J’ai arrêté ma consommation de “à l’occasion” à de “sauter la plupart des occasions” et si je bois quelques peu depuis trois ans, c’est quand j’ai le goût d’une bière relaxe sur le bord d’un feu. Et cela très raisonnablement!

Puis un ami, un proche parent qui travaille dans le domaine de la santé directement me posait une question. Qui me fit réfléchir longuement, assez pour me réveiller de l’enfer que j’me construisais lentement sans m’en rendre compte par moi-même.

-Qui est Frank? Prends 1 mois, 8 mois si tu veux mais S.T.P., réponds-moi la bonne réponse la première fois.

Eeeeeee… Voyons crissstie! Je suis Frank? Je sais!!!!!!  Je suis le Frank, celui qui disais ce qui voulait dire. Mangeait une tape sur la gueule et faisait face au trouble pareil. Celui qui aidait tout l’monde jovialement, qui savait dire non aux temps opportuns, etc…

Il m’a fait rendre compte que j’étais plus Frank que j’étais, je le serais plus jamais le même Frank d’avant mais je peux me retrousser les manches! Ho oui et c’est ce que je décida il y a deux ans et quelques mois.

Un matin en me levant,dans les mêmes temps. Je me sentais grippé un peu et j’avais l’impression d’avoir toujours un chat dans gorge…  Le lendemain, rien n’allait bien, je me sentais affaiblis, fatigué, j’avais soif, je buvais du jus genre “Gatorade” et je m’allongea sur le divan pour rester immobile, c’est le seul temps que je me sentais moindrement bien. Un moment donné, j’me suis réveillé, plus capable de bouger du tout sur le coup puis une connaissance des voisins m’a apporté à l’urgence

J’ai passé à l’évaluation etc…. puis j’me suis assis dans salle avec des étourdissements…. ça va pas là là, j’me suis levé et frappé dans la porte de l’infirmière en évaluation pour lui demander un lit, je vais m’évanouir ou je ne sais mais j’ai peine à rester lucide.

On me répondit qu’il y avait pas de lit de libre et que ma condition disait rien pour eux que j’aille besoin d’un lit…..

Bah, tant qu’à crever là à attendre, aussi bien essayer de retourner chez-moi à pieds, c’est pas si loin pis de toute façon., j’me rendis avec plusieurs pauses, j’avais plus de respire, je cherchais de l’air comme si mes poumons collaient ensemble…
J’me suis étendu sur le divan.
  

Wooowwwww!! là là. j’ai perdu le fils du temps jusqu’à temps que du bruit dans l’appartement me sortis de la brume, c’était le plus jeune des voisins du bas qui m’avait vu la veille n’étant pas trop en point qui me remarqua semblant inerte par la fenêtre du salon et ils entrait par cette fenêtre entre-ouverte débarrer la porte à ses parents. en essayant de me lever par l’action dans la pièce, une douleur me traversa la poitrine
semblable à celle lors de mon réveille en 2004 dans la page précédente.Ici pour la page précédente

Ce qui fit que l’ambulance me rentra à l’urgence, par l’appel des voisins et amis pour me ramasser avec 98% d’oxygène vu que ma respiration était saturé à 72%, ça ressemble à respirer dans une paille, douloureux et paniquant…..j’étais déshydraté au point d’avoir atrophié une seconde fois….Les ambulanciers, au lieu de me déplier étant en atrophie, ils me sortirent avec un attelage spéciale dans le genre des déménageurs pour des meubles lourds et encombrant.

Rendu aux soins intensifs dans “un lit cette fois”,environ 2 ou 3 heures par la suite, on me transférait en catastrophe dans une chambre vitrée comme dans une aquarium, j’crée bin, l’humidité coulait sur les murs de plexiglas ou semblable et le lendemain, j’eus cru entendre streptocoque, je demandais à une infirmière venant me donner des soins si j’avais rêvé de ce mot…. Non,j’avais pas rêvé…. Ils m’avaient transféré dans un incubateur et mis en quarantaine, j’incubais la bactérie mangeuse de chaire dans mes poumons……   Yéééé, j’avais vraiment besoins de ça par-dessus le reste….J’me souviens sur la morphine deeeeeeee, (le plancher était confortable j’en suis sur là-dessus hihihii).

La 3ème nuit, le médecin qui s’occupait de mon cas soit venu dans ma chambre me dire que ma santé était très précaire au point de, que passer la nuit fut le point de non-retour… Je crois que ma conscience était consciente car quand j’ouvris mes yeux, la femme que je vue près de moi, avait le sourire d’un ange même si elle était une jolie infirmière bien sur terre.:) Je lui avait dis.” Si tu n’es pas un ange, t’as tout de même un joli sourire!”

Je profita du fait d’avoir un médecin avec le nez dans mon dossier pour lui demandé s’il pouvait me prendre sous son aile ou tout de moins, faire un ménage dans ma médication. J’aurai pas à me dire j’aurais du demandé même si la réponse est toujours la même, “J’ai pus de place….”…………

Bon! je suis rendu à septième journée d’incubation, on me fout dehors, je suis plus contagieux et en danger…

Une chance que mes voisin et amis sont là encore… J’ai du les téléphoner, j’étais assez écarté à ma sortie de l’hôpital que je savais pas par quel coté aller et si je me rendrais, pas rasé avec un masque dans face pour pas propager j’imagine ce que j’étais plus contagieux? Pffff j’avais le souffle court et je trouve cela aberrant de pas avoir eu de suivit pour mes poumons, j’ai des séquelles de cela encore….

Mes voisins m’ont envoyé un ami à eux me chercher pour enfin me trouver dans mon bordel, j’étant en déménagement…….

De fils en aiguilles, je me suis rétablis, pas complètement mais ça c’est l’avenir… 

Aujourd’hui, je suis en bataille pour avoir des soins minimum ayant pas eu de soins pendant 3 ans vu mon “médecin de famille” a arrêté de pratiqué……

Après maintes demandes un peu partout dans les cliniques et cabinets de Dr., par le web, le téléphone, j’me suis virer vers le Gouvernement qui s’en lave les mains de leurs coupures, compression budgétaires et etc.. 

Tout à coup, j’eus un appel d’un “Commissaire aux Plaintes du CRSSS pour une plainte que j’Ai déposé en 2009… Je me suis surpris de pas avoir été arrogant à cette appel…  Ouin… 2 ans plus tard, mieux que jamais que j’ai du me dire dans mon p’tit moi à moi.

Alors après des procédures que j’ai du faire répéter via la direction du CRSSS. J’ai eu une évaluation comme quoi rien présageait me situé sur la liste de rencontrer un médecin de famille, infirmière ou tout autre spécialiste quelconque…

Bin oui, faut chialer, voir péter les plombs pour recevoir des soins si c’est pas par ambulance qu’on se présente ou avec quelque chose d’apparent……

Je veux pas juger les gens mais CR(censuré) que certains devraient se mettre dans la peau des autres parfois………

Après avoir vu enfin une “infirmière” du CLSC qui n’est pas là pour te faire remplir un simple formulaire qui demande si vous faites de la diabète, “cholérol” ou autres et que la réponse laisse pas d’endroit pour mentionner que peut-être qu’après 3 ans sans aucun examen, il serait temps d’en avoir un!!!!!!

Là, ce sujet touche plutôt un autre article sur les soins de santé et les pommes pourrîtes qui y sont.

J’attends mes prises de sang pour le 15 septembre, 2 mois d’attente, j’ai ris quand on m’a annoncé 2 mois d’attente, c’est drôle mais je m’en attendais…..

Ce texte, la suite de “Lorsque tout est contre tout…..Mise au point” est un texte que j’ai résumé le pourquoi que je suis rendu là où j’en suis et sur le point ma santé et non pour conter les passages de tous les gens mêler de près ou de loin à cela.

Pour moi, je devais écrire ce texte, oui chus fru du système, oui je cris à l’injustice de notre merveilleuse société qui s’en vient seulement pour ceux qui ont la piasse ou le prestige…………………………………………………..

Merci à moi!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

publié 27 août 2011 par Pufcorn/uɹoɔɟnd

2 réponses à “Lorsque tout est contre tout…..Mise au point personnelle # 2

Abonnement aux commentaires par RSS.

  1. Salut toi, j’ai pris le temps de lire tes 2 textes pour mieux te connaitre vu que tu es un bon chum de mon frere , Tu as une grande force de caractere pour avoir et encore traversé toute ces épreuves….je sais pas quoi est la douleur physique intense mais je vois ma tante se batte contre ou avec la maladie 24/24 et sa depuis environ 20 ans des douleurs interminables….mais ce que je retiens dans tout ce que tu vis c,est de vouloir avancer, continuer et ne pas penser a TUER cette douleur!!!! si la question de ton chum t’a secouer je pense que je devrais essayer cette question avec mon frere….Qui est-il, ou est il ???? je sais qu’il n’est pas loin !!!! mais où???? ton texte m’a fait du bien car malgré les dures épreuves il a des gens qui se battent fort pour se sortir la tete de l’eau et prendre de grande bouffer d’air au cas ou il aurait encore une grosse vague!!!! Merci pour ton texte sa donne espoir pour l’avenir….
    Anonyme….

    J’aime

  2. Wow! Ça c’est un commentaire constructif !!!!!

    Ça donne de l’énergie.

    Mon texte pour moi, qui fait prendre réflexion sur la maladie et la douleur qui finalement touche d’autres personnes!

    Merci, je nage la tête par-dessus les vagues. 😉

    J’aime

Merci de commenter :)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :